Galerie

L’EGLISE DES URSULINES

General Gheorghe Magheru, nr. 38, Sibiu

Audio (528.60K)

Le nom de l’église provient de l’ordre des nonnes Ursulines. Au début du XVIIIe siècle, les Ursulines prennent en charge l’administration du sanctuaire. L’église fut bâtie trois siècles auparavant par les moines Franciscains. Ceux-ci arrivèrent dans notre ville au XIIIe siècle. 

L’ordre monastique des Dominicains était, à ce moment là, la voie principale à travers laquelle le prosélytisme catholique avançait vers l’espace Est-européen, vers l’espace païen. Les Dominicains bâtissent leur église à proximité des murs de la cité, l’église se trouvant aujourd’hui à l’emplacement de l’actuelle Place 1er Décembre 1918, aux environs de la station de bus Transmixt. 

Les assauts ottomans du début du XVe siècle déterminent les Dominicains à demander permission, qu’on leur donne d’ailleurs, de déplacer l’église à l’intérieur de la cité. Ainsi, ils construisent leur église à l’emplacement d’aujourd’hui. C’étaient toujours eux qui avaient organisé un lazaret pour les lépreux, à l’emplacement de l’actuelle Gare. 

La réforme luthérienne engendre un véritable choque dans la vie religieuse de Sibiu. Cette réforme saisit toutes les églises et les biens de l’Eglise Catholique de la cité, provoquant le ban de tous les ordres monastiques. Les Dominicains furent bannis en 1543. L’église subit des modifications importantes, les peintures murales existantes étant effacées. Le monastère fut abandonné et démoli au cours des années. 

En 1733, l’Eglise des Ursulines redevient la possession des catholiques à la suite de l’arrivée, à Bratislava, de quelques nonnes de Saint Ursule. Celles-ci établissent une nouvelle église dans la cité, avec le soutien de la reine Marie Thérèse. Le bâtiment du monastère est celui attachée à l’église. 

Les nonnes ont modifié la façade et la structure de l’église. Du style gothique initial il en reste seulement les contreforts extérieurs el le chœur (l’autel). L’intérieur, la nef centrale et la chapelle latérale, appartient déjà au style baroque. 

Il y a beaucoup de légendes qui entourent l’église. On parle des tunnels qui mènent jusqu’au dessous de la Gare et même plus loin. Entre mythe et réalité, il en reste seulement le fait que ces catacombes soient le lieu d’enterrement des nonnes Ursulines. 

À partir de 1992, l’Eglise des Ursulines devient le centre confessionnel du rite chrétien des grecs-catholiques, refondé après l’effondrement du communisme. Même aujourd’hui, les grecs-catholiques de Sibiu célèbrent leurs fêtes dans cette église qui est redevenue l’un des plus importants centres de la vie religieuse de notre ville.

facebook  twitter  google+  pinterest  email  

Dans votre région

Cafe Levoslav (163 m)
café Gheorghe Magheru 12, Sibiu

Muzeul de Farmacie (267 m)
musée Piața Mică 26 parter, Sibiu

Amber Cafe (272 m)
café Piața Mare 14, Sibiu

HOME      TOP